logo ESTIA

ÉCOLE SUPÉRIEURE DES
TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES AVANCÉES

Etablissement d'Enseignement Supérieur d'intérêt général, habilité à délivrer le Titre d'Ingénieur et membre de la Conférence des Grandes Ecoles

Actualité

24.02.2016 11:53 Il y a : 3 yrs

Soutenance publique de Thèse le mercredi 9 Mars

Categorie : Recherche

 

par M. Emeric BALDISSER, ingénieur ESTIA,

pour obtenir le grade de Docteur en Informatique de l'Université de Bordeaux

Soutenance Publique de Thèse 
Mercredi 9 mars 2016 à 10 h 30, par M. Emeric BALDISSER, ingénieur ESTIA,
pour obtenir le grade de Docteur en Informatique de l'Université de Bordeaux 

Lieu :  ESTIA-2, amphi 21, Technopole Izarbel, F-64210 Bidart 

Sujet : Environnement de réalité augmentée pour la conception, la gestion et la maintenance d'ouvrages et de mobiliers urbains 

Jury

  • M. ARNALDI Bruno, Professeur, INSA, Rennes (Rapporteur) 
  • M. CIEUTAT Jean-Marc, Enseignant-Chercheur HDR, ESTIA, Bidart (Directeur de Thèse) 
  • M. GUITTON Pascal, Professeur, Université de Bordeaux (Co-Directeur de Thèse) 
  • M. JESSEL Jean-Pierre, Professeur, Université Paul Sabatier, Toulouse(Examinateur) 
  • M. OTMANE Samir, Professeur, Université d'Evry (Rapporteur) 

Invités

  • M. BAGIEU Christophe, Professeur de Topographie, Lycée CANTAU, Anglet 
  • M. DE-FEO Sylvain, Responsable R&D, société SIG-IMAGE, Bidart 

Résumé 

Le domaine des aménagements urbains et des travaux publics a été récemment impacté par une nouvelle législation encadrant les phases d’études. 

L’arrêté du 15 février 2012 impose que les ouvrages et mobiliers urbains, en France, soient recensés numériquement et géoréférencés dans des classes de précision n’excédant pas les 40 cm d’erreur. Les processus d’études qui aboutissent à ces recensements sont coûteux en  temps, en compétences et en matériel pour les entreprises responsables des géoréférencements. Ils font intervenir des opérateurs de lever qui doivent manipuler - avec divers degrés de savoir-faire, du technicien de bureau d’étude au géomètre - des instruments de topographie, complexes d’utilisation, des cartographies, et des notions métiers liées aux ouvrages recensés. Les erreurs de précision en géolocalisation sont fréquentes lorsque les méthodes de lever topographique ne sont pas scrupuleusement respectées, et lorsque la géodésie, fondement de la topographie, n’est pas maîtrisée par l’opérateur. 

Dans ces travaux de recherche, menés dans le cadre d’un contrat CIFRE au sein de la société SIG-IMAGE à Bidart, éditrice de logiciels de CAO-DAO et SIG pour les travaux publics, nous explorons les applications de la Réalité Augmentée aux travaux publics afin de proposer un environnement augmenté dédié à la conception de plans techniques géoréférencés d’ouvrages urbains. Nous effectuons dans un premier temps une enquête auprès des opérateurs de lever, pour identifier les origines des erreurs dans la géolocalisation d’ouvrages, ainsi que les processus les plus coûteux en temps et en compétences dans les phases d’étude d’ouvrages. 

Nous proposons alors un processus d’étude optimisé, que nous implémentons au travers d’un logiciel innovant, aujourd’hui prêt à la commercialisation. Cette proposition s’affranchit des fonctionnalités de cartographie classiques, habituellement intégrées dans les logiciels d’études d’ouvrages. Nous identifions alors que l’édition et la lecture cartographique sur le chantier, bien que nécessitant des efforts mentaux, physiques, et des connaissances métiers importants, est indispensable dans la phase d’étude car elle permet de vérifier la cohérence des recensements et de la planification d’ouvrages sur le terrain. 

Alors, nous présentons, évaluons et discutons notre prototype MR-UP qui couple laser, géolocalisation et vision 2D au service d’un environnement de Réalité Augmentée permettant de dessiner des plans d’ouvrages sur une représentation du réel. Ce domaine d’application requiert un environnement de Réalité Augmentée de haute précision où la visualisation de plans d’ouvrage doit répondre à des critères de cohérence spatiale stricts (gestion des occultations, recalage). Le dessin de plans géoréférencés suppose une interaction géolocalisée avec le chantier, au sein de l’environnement de RA. Nous démontrons alors qu’un tel système doit au moins exploiter les nuages de points denses et géoréférencés issus de scanner, et présentons des solutions techniques permettant d’interagir en temps réel avec une représentation d’une scène de chantier, en se basant sur son nuage de points. 

Mots-clés 

Réalité Augmentée, Géométrie, Topographie, Ouvrages, Urbanisme, Travaux Publics 

Information et inscription :

Isabelle Erreçarret : i.errecarret@estia.fr  +33 559.43.84.14  


L'actu de l'ESTIA

Actualité :

07.12.2018 14:44

Journée PORTES OUVERTES à l'ESTIA le Samedi 26 Janvier 2019 !

Vous êtes

en Terminale S, STI2D, STL,

en Classe Préparatoire, DUT, BTS, L2, L3

VENEZ DECOUVRIR VOTRE ECOLE D'INGENIEURS !


Cat : Manifestation, Formation
30.11.2018 11:22

2 soutenances publiques de thèse les 3 et 13 décembre 2018

Lundi 3 décembre à 10h, M. Gilberto FONTECHA DULCEY, doctorat en mécanique

Jeudi 13 décembre à 10h, M. Santiago MONTAGUD PEREZ DE LIS, doctorat en mécanique

 


Cat : Manifestation, Recherche
voir les archives ->
Toutes les actualités
L'ESTIA sur Google Map
ESTIA - Technopole Izarbel
92, allée Théodore Monod
F 64210 BIDART – Côte Basque
+33 (0)5 59 43 84 00 - estia@estia.fr

CCI Bayonne Pays Basque