Imprimer la page

Séminaire pédagogique de l'ESTIA : re-construire de manière tangible l’unité de nos enseignements

En ce début d’été plus clément, le séminaire pédagogique de l’ESTIA organisé en présentiel nous a permis de revisiter la maquette pédagogique des formations de l’école.

Pourquoi changer ?

Depuis 18 mois environ, nous avons réinventé à l’ESTIA nos pratiques pédagogiques pour nous adapter aux contraintes sanitaires. Les initiatives pédagogiques -s’appuyant sur les « edtechs»- ont redoublé pendant cette période ; les activités de projet ont été maintenues avec un suivi et une gestion de projet (entre étudiants et enseignants) s’appuyant sur un environnement numérique digne de ce qui peut être mis en place lors de projets industriels européens. Des travaux pratiques ont même été imaginés « hors les murs » avec le contrôle à distance de plateforme électronique National Instruments par les étudiants. Des workshops internationaux ont aussi été développés dans le cadre du projet E-Mobility pour que des étudiants de plusieurs pays puissent « se rencontrer », échanger, participer au développement d’un projet sociétal ou à des évènements festifs sur le web. Les outils numériques ont été largement utilisés pour l’animation des réunions pédagogiques ; les enseignants et enseignants-chercheurs connectés à distance ont travaillé ensemble pour mieux accompagner nos élèves dans leur apprentissage.

Dans bien des cas, que cela soit pour une activité d’apprentissage à distance ou pour une réunion de (télé)travail de l’équipe pédagogique, il manquait une représentation tangible du travail fourni, le trait final qui conclue une démonstration, la concrétisation d’un prototype, le sourire de satisfaction de l’élève.

En ce début d’été plus clément, le séminaire pédagogique de l’ESTIA organisé en présentiel nous a permis de revisiter la maquette pédagogique des formations de l’école. Nous aurions pu reprendre des post-its numériques, des cartes mentales ou des whiteboards partagés sur le web pour reconsidérer la cohérence des modules et de leurs enchainements. Nous avons préféré faire une pause numérique et nous retrouver autour d’une pile de briques de construction. A la fin de cette session de créativité pédagogique, nous avions tous une réelle satisfaction d’avoir assemblé les matières et modules pour re-construire l’unité de nos enseignements. Les réalisations étaient tangibles, matérielles, imposantes et ce travail collectif permettait à chacun de se repositionner dans les formations délivrées à l’ESTIA.